Rechercher

Apple Card, quatre ans après son lancement : une évaluation détaillée

apple card quatre ans apres son lancement
Table des matières

L’Apple Card, lancée par la multinationale Apple en partenariat avec Goldman Sachs, a vu le jour il y a près de quatre ans. Depuis, cette carte de crédit révolutionnaire a fait son chemin dans les portefeuilles de nombreux consommateurs. Il est donc temps de faire le point sur cette expérience de quatre ans avec l’Apple Card.

Une carte de crédit sans frais

L’Apple Card se démarque d’abord par sa politique de frais. Elle est proposée sans aucun frais annuel et surtout sans frais cachés. Il n’y a pas de frais de retard, pas de frais supplémentaires à payer. C’est une carte de crédit entièrement gratuite. Sur le marché, on la recommande à ceux qui ont un score de crédit de 660 ou 670, mais certains utilisateurs avec un score aussi bas que 620 ou 630 ont réussi à l’obtenir. Selon votre historique de crédit et vos revenus, la limite de dépense attribuée peut varier de 500 à 30 000 dollars.

  Apple se prépare à une ordonnance antitrust sur l'App Store de l'UE selon un rapport

Des avantages en cashback

Autre argument de poids : l’Apple Card offre un système de cashback attractif. Vous bénéficiez ainsi de 3% de cashback sur tous vos achats liés à Apple, que ce soit du matériel en Apple Store ou les services d’Apple. Le cashback s’applique également aux achats dans l’App Store, y compris les achats intégrés dans les applications.

Apple a également noué des partenariats avec d’autres commerçants comme Panera, Nike, Ace Hardware et d’autres qui offrent également ce cashback de 3%. En revanche, pour tous les achats effectués via Apple Pay, le cashback est de 2%. Cela inclut les achats en ligne lorsque le bouton Apple Pay est disponible. Pour les achats effectués avec la carte physique, le cashback est de 1%.

Des remboursements quotidiens

L’une des particularités de l’Apple Card réside dans son système de remboursement quotidien. Vos remboursements de cashback sont disponibles dans les 24 heures suivant vos achats. Ils sont crédités sur votre compte Apple et peuvent être utilisés pour vos futures dépenses.

  Vision Pro Cover : le nouvel accessoire officiel d'Apple apparaît dans un brevet de conception

Une application performante

L’Apple Wallet, l’application qui accompagne l’Apple Card, a évolué au fil des ans. Aujourd’hui, elle offre une interface claire et intuitive, avec une multitude de fonctionnalités. Vous pouvez y consulter votre solde de carte, votre activité hebdomadaire et gérer vos paiements. L’application vous indique également combien vous devrez payer en intérêts si vous ne remboursez pas votre solde en totalité.

Un compte d’épargne intégré

Depuis la mise à jour iOS 16, l’Apple Wallet intègre désormais un compte d’épargne. Seuls les détenteurs d’une Apple Card peuvent y accéder. Le compte offre un rendement annuel de 4,15%, ce qui est très compétitif sur le marché. Vous pouvez également y déposer directement vos remboursements de cashback.

Une sécurité renforcée

L’Apple Card se distingue également par son niveau de sécurité. En cas de perte, vous pouvez désactiver la carte depuis l’application. Vous pouvez également demander un nouveau numéro de carte. De plus, un code de sécurité est généré périodiquement pour protéger vos transactions en ligne.

  Les changements majeurs de l'iOs 17 annoncés

Un service client accessible

Le service client d’Apple est facilement accessible via l’application. Il fonctionne en iMessage, ce qui le rend rapide et efficace.

En conclusion

Quatre ans après son lancement, l’Apple Card a su se faire une place sur le marché des cartes de crédit. Sans frais, avec un système de cashback attractif et une application performante, elle offre une expérience utilisateur de qualité. La sécurité et le service client sont également à la hauteur des attentes. Il reste encore à voir comment l’Apple Card évoluera dans les prochaines années, mais pour l’instant, elle semble être une option intéressante pour ceux qui cherchent une nouvelle carte de crédit.